La GRL est une assurance de loyer impayé conçue par l'Etat pour garantir les risques locatifs (GRL).

100% des cotisations sont déductibles des revenus fonciers
Rappel immédiat !

ombre
Mieux q'une caution parentale, la garantie de l'Etat
Mieux q'une caution parentale, la garantie de l'Etat
Action logement | Assurance GRL

Accueil  - Actualités GRL  - GRL : des propriétaires demandeurs mais réalistes

Actualités GRL

 

GRL : des propriétaires demandeurs mais réalistes

GRL : des propriétaires demandeurs mais réalistes

 
A l'heure où l'accès au logement est un enjeu national crucial, la Chambre des Propriétaires propose des solutions pour développer une garantie loyers impayés mieux adaptée au marché, afin d'inciter les propriétaires à louer leurs biens tout en leur assurant une certaine sécurité.

La Chambre des Propriétaires part du constat que « mettre son bien en location est un vrai risque pour les propriétaires ». En effet, si la plupart du temps les relations avec le locataire se passent tout à fait sereinement, en cas de difficultés la loi est davantage orientée vers la protection des locataires, « même lorsqu'ils sont malhonnêtes ». Les exemples de propriétaires mis en difficultés par un locataire indélicat sont légion sur internet et ne sont pas de nature à rassurer les bailleurs.

Par ailleurs, les projets gouvernementaux d'encadrement des loyers et de limitation des pièces justificatives à fournir par le candidat locataire ne sont pas non plus de nature à encourager la location...

Comment, dans ces conditions, restaurer un climat de confiance propice à l'accès au logement du plus grand nombre ?

La généralisation de la GRL telle qu'elle est actuellement conçue n'est, du point de vue de la Chambre des Propriétaires, pas une solution viable, et « aura pour conséquence la déresponsabilisation du locataire et en partie du propriétaire ». Par ailleurs, il semble injuste de faire supporter entièrement par le propriétaire un aléa dont le locataire est à l'origine.

Une garantie axée sur les accidents de la vie

C'est pourquoi la Chambre des Propriétaires propose la mise en place d'une garantie certes obligatoire mais dont l'action serait limitée aux accidents de la vie. En effet, « 50 % des difficultés de paiement des loyers sont la conséquence d'un accident grave entrainant un décès ou une invalidité, d'une période de chômage, d'une séparation ». Par ailleurs, son coût serait partagé à parts égales entre le bailleur et le locataire.

De cette façon, les locataires de bonne foi et les propriétaires seraient protégés, tout en évitant d'offrir une nouvelle protection à des locataires peu scrupuleux.

Mardi 19 mars 2013
© Source assurance-grl.info

Vos commentaires

Faites-nous part de vos commentaires, ils seront publiés par la rédaction s'ils sont pertinents par rapport à l'article.

*

Pour recevoir confirmation de la publication de votre commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous.


* Champ obligatoire

Articles connexes
 
 

Montpellier : une grande ville se lance dans la GRL

GRL : plus qu'un seul assureur !

La GRL pour les locataires déjà en place, c'est fini !

Fini la hausse des loyers ?