La GRL est une assurance de loyer impayé conçue par l'Etat pour garantir les risques locatifs (GRL).

100% des cotisations sont déductibles des revenus fonciers
Rappel immédiat !

ombre
Mieux q'une caution parentale, la garantie de l'Etat
Mieux q'une caution parentale, la garantie de l'Etat
Action logement | Assurance GRL

Accueil  - Actualités GRL  - Face à la hausse des loyers impayés : la solution GRL

Actualités GRL

 

Face à la hausse des loyers impayés : la solution GRL

Face à la hausse des loyers impayés : la solution GRL

 
L'Union Sociale pour l'Habitat, confédération qui regroupe 800 organismes HLM, s'inquiète de l'augmentation du nombre de dossiers d'impayés de loyer au cours des 2 dernières années. Une tendance peu rassurante pour les bailleurs, dont l'investissement locatif peut être fragilisé par les difficultés financières des locataires. Pour s'en protéger, il suffit pourtant de souscrire une assurance GRL.

Les chiffres dévoilés par l'Union Sociale pour l'Habitat (USH) concernent le parc locatif social, mais ont de quoi inquiéter les bailleurs privés. De fin 2008 à fin 2010, le pourcentage de ménages en impayés de loyer de plus de 3 mois est passé de 5,4 à 6,7%.

Patrick Kamoun, conseiller de l'USH, voit dans ces chiffres le signe d'une hausse générale de la précarité : « Les difficultés à retrouver un emploi et la croissance de l'endettement des ménages expliquent en grande partie cette hausse. Même si la situation semble se stabiliser, la précarité des locataires est inquiétante. »

De son côté, Jean Perrin, directeur de l'Union Nationale de la Propriété Immobilière (UNPI), confirme ces chiffres : « Nous sommes passés de 100 000 dossiers de difficultés de paiement à plus de 130 000 cette année. Si les impayés sont plus fréquents ce n'est pas parce que les locataires deviennent malhonnêtes mais simplement parce qu'ils sont en grandes difficultés »

Si la situation d'impayés de loyers est difficile pour le locataire, elle peut également se révéler catastrophique pour le bailleur. En effet, les bailleurs privés ont souvent investi pour préparer leur retraite ou se créer un complément de revenus. Ils comptent sur les loyers pour arrondir leurs fins de mois, voire rembourser leur prêt immobilier, et ne peuvent donc s'en passer, ne serait-ce que pour quelques mois.

Les bailleurs essaient généralement de choisir soigneusement leurs locataires : situation professionnelle solide, revenus adaptés au loyer... Mais personne n'est à l'abri de difficultés imprévues (licenciement, accident, maladie...) pouvant conduire à une situation d'impayés.

Il existe pourtant une solution efficace et économique pour bénéficier d'une tranquillité d'esprit totale : l'assurance GRL. Pour un tarif modique, les loyers impayés seront intégralement pris en charge, ainsi que les frais de contentieux et les éventuelles dégradations locatives.

Souscrire une assurance GRL ne vous empêche pas de bien choisir votre locataire, mais elle vous assure de toucher vos loyers quoi qu'il arrive. Une sécurité de plus en plus nécessaire en ces temps de hausse de la précarité...

Lundi 19 Septembre 2011
© Source assurance-grl.info

Vos commentaires

Faites-nous part de vos commentaires, ils seront publiés par la rédaction s'ils sont pertinents par rapport à l'article.

*

Pour recevoir confirmation de la publication de votre commentaire, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous.


* Champ obligatoire

Articles connexes
 
 

Marché locatif : les charmes (trop) discrets de la GRL

Assurance GRL : plus nécessaire que jamais

Une nouvelle GRL pour les étudiants ?

Fin de la trêve hivernale : soulagement pour les propriétaires