La GRL est une assurance de loyer impayé conçue par l'Etat pour garantir les risques locatifs (GRL).

100% des cotisations sont déductibles des revenus fonciers
Rappel immédiat !

ombre
Mieux q'une caution parentale, la garantie de l'Etat
Mieux q'une caution parentale, la garantie de l'Etat
Action logement | Assurance GRL

Accueil  - Actualités GRL  - Des mairies s'intéressent à l'assurance GRL

Actualités GRL

 

Des mairies s'intéressent à l'assurance GRL

Des mairies s'intéressent à l'assurance GRL

Afin de diminuer les logements vacants et d'inciter les propriétaires à louer à des personnes en situation difficile (jeunes, chômeurs, emplois précaires.) quelques communes en France dont la Ville de Saint-Mandé (Val-de-Marne) ont mis en place un système de prise en charge de l'assurance GRL. D'autres mairies lui emboîteront-elles le pas ?

18 novembre 2010, l'évènement est de taille dans la ville de Saint-Mandé (23 000 habitants), aux portes de Paris. Le secrétaire d'État au logement Benoist Apparu est venu assister à la première signature d'une convention « Saint-Mandé GRL ».

Ce dispositif a pour objectif d'inciter les propriétaires à mettre leurs biens en location, en réduisant les risques d'impayés de loyer grâce à l'assurance GRL.

Si le propriétaire d'un logement inoccupé depuis plus d'un an remet son bien sur le marché locatif, la commune de Saint-Mandé s'engage à prendre en charge les primes d'assurances (2,50% du loyer charges comprises) pendant 3 ans. Les primes versées seront remboursées au bailleur une fois par an à terme échu, sur présentation d'un justificatif de paiement.

Le dispositif est encore plus alléchant pour les logements conventionnés ANAH, la durée de prise en charge étant étendue à 6 voire 9 ans, suivant la durée du conventionnement ANAH.

Cette initiative n'est toutefois pas une première en France. D'autres mairies, telles que Saint-Priest (Rhône) Aix-les-Bains (Savoie) ou Vincennes (Val-de-Marne) possèdent déjà leur propre dispositif.

Les conditions de d'octroi et de prise en charge sont variables, mais en général sont éligibles les locataires jeunes (moins de 30 ans), à la recherche d'un emploi ou aux revenus très modestes. La durée de prise en charge peut aller de 2 à 9 ans suivant la commune et la situation du locataire.

L'assurance GRL serait-elle un nouveau levier des mairies pour diminuer el nombre de logements vacants sur leur commune ? Les quelques cas déjà répertoriés ne feront école que si leur efficacité est avérée. Affaire à suivre...

Vendredi 19 Novembre 2010
© Source assurance-grl.info

Articles connexes
 
 

Assurance GRL : Interdiction de s'en passer ?

Rapport Attali : assouplir les expulsions et généraliser la GRL

Assurance GRL : L'UNPI propose des améliorations

Assurance GRL : des mairies entreprenantes